Mise en Oeuvre de la Zone de Libre-Échange Continental Africain (ZLECA)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Announcement in Brief

Type:

Cours en ligne autonome

Thème:

 Commerce, ZLECA

Début du cours:

17 Aout – 29 Septembre 2021

Durée:

6 semaines

Langue:

Bilingue (Anglais-Français)

Localisation :

Formation en ligne sur le web

Frais d’inscription :

Pas de frais

Date limite des inscriptions :

10 Aout 2021

Public cible spécifique :

Non

Site web :

http://services.unidep.org/e-idep

Dossiers de candidature :

https://www.unidep.org/?apply

 

 


 PROGRAM RATIONALE


 La Zone libre continentale africaine (ZLECAf) a été officiellement lancée lors du 12e Sommet extraordinaire  de l'Union africaine à Niamey, au Niger, le 7 juillet 2019. À ce jour, 54 États africains ont signé l'Accord de la ZLECAf, qui est entré en vigueur le 29 avril 2019, date à laquelle le seuil des 22 pays ratifiant l'Accord a été atteint. Depuis lors, 15 autres pays ont ratifié l'Accord et plusieurs autres ratifications sont en cours. Trente États membres ont également signé le Protocole sur la libre circulation des personnes, le droit de résidence et le droit d'établissement lors du Sommet de Niamey, marquant une initiative formelle hautement symbolique pour assouplir les restrictions à la circulation des personnes à travers les frontières africaines.

L'Accord de la ZLECAf est loin d'être achevé. Jusqu'à présent, seules les négociations sur le commerce des biens et des services et sur le règlement des différends ont été conclues, les questions restantes - investissement, politique de la concurrence, droits de propriété intellectuelle et commerce électronique - devant être examinées dans le prochain phase des négociations. Néanmoins, le lancement de la ZLECAf marque une étape importante dans la longue et difficile histoire d'intégration régionale de l'Afrique, remontant au moins aussi loin que le Traité d'Abuja de 1991, qui envisageait une Communauté économique africaine comme point culminant du processus d'intégration. Un objectif clé de la ZLECAf est de créer un marché panafricain unique pour les biens et services ainsi que la libre circulation des hommes d'affaires et des capitaux.


Réunissant 55 pays, avec une population totale de plus de 1,2 milliard d'habitants et un PIB combiné de plus de 2,5 billions de dollars américains, la ZLECAf est susceptible de devenir un acteur influent de l'économie mondiale et de faire entendre la voix de l'Afrique sur les principales plateformes. Selon certaines estimations, la ZLECAf pourrait générer des gains de bien-être allant jusqu'à 4 % et stimuler le commerce intra-africain d'au moins 52 %, selon l'ampleur de la réduction des barrières non tarifaires. La ZLECA s'appuiera sur le commerce
en tant que moteur de croissance et stimulera les opportunités de diversification industrielle, générant des emplois pour les hommes et les femmes, y compris pour les jeunes africains, contribuant ainsi à la réalisation des objectifs de développement inscrits dans l'Agenda 2063 de l'UA.


Le protocole commercial de l'accord de la ZLECAf devait initialement entrer en vigueur le 1er juillet 2020, mais cela a été retardé en raison de la pandémie de COVID-19 en cours. Le commerce dans le cadre de l'Accord a finalement commencé le 1er janvier 2021. Entre-temps, le Secrétariat de la ZLECAf est devenu pleinement opérationnel, avec l'inauguration du bâtiment du Secrétariat à Accra en août 2020. En tant que l'une des institutions clés envisagées par l'Accord de la ZLECAf, le Secrétariat jouera un rôle essentiel dans sa mise en
oeuvre et dans la promotion de l'intégration du continent en Afrique.


 LEARNING OBJECTIVES


À la fin de ce cours en ligne, les participants devraient être capables de :

  • Apprécier le rôle que l'intégration régionale pourrait jouer dans la croissance économique et le développement de l'Afrique ;
  • Comprendre le processus ardu menant à la ZLECAf et la voie à suivre ;
  • Rappeler et comprendre les dispositions clés de l'accord de la ZLECAf et de ses protocoles ;
  • Évaluer de manière critique ce qu'il faudrait pour que la ZLECAf tienne ses promesses ;
  • Évaluer les impacts probables de la ZLECAf – à la fois en termes de gains et de pertes – sur leur pays respectif ;
  • Comprendre l'impact de la pandémie de COVID-19 sur les efforts d'intégration continentale et examiner comment la ZLECAf pourrait offrir des opportunités aux économies de mieux reconstruire ;
  • Recommander, dans le cadre d'une stratégie nationale de la ZLECAf, des mesures que leur gouvernement pourrait prendre pour tirer parti des opportunités découlant de la ZLECAf et atténuer les coûts à court terme ;
  • Expliquer les principes fondamentaux de la ZLECAf et ses impacts potentiels aux autres parties intéressées.


Error | Nations Unies Commission économique pour l'Afrique

Error

The website encountered an unexpected error. Please try again later.